Comptage et identification de graminées en temps réel avec Rapid-E

Au cours des dernières décennies, le pollen est devenu de plus en plus agressif, causant des réactions allergiques plus intenses. Quand les plantes sont exposées à de fortes températures et à un niveau de CO2 plus élevé, elles ont tendance à pousser plus et à produire plus de pollen. Ceci expliquerait partiellement l’accroissement des réaction allergiques [1]. Les allergies qui sont causées par différentes familles d’espèces, telles que les arbres, les graminées et les herbes, sont ressenties chaque année, par 30% de la population globale de janvier à septembre.

Le printemps n’est pas la meilleure saison pour les personnes allergiques, en effet, la saison du bouleau laisse maintenant sa place aux graminées, auxquelles une grande majorité de la population est allergique. Ces allergènes présentent des symptômes pénibles tels que des crises d’éternuement, écoulement nasal et démangeaisons aux yeux [2]. On trouve des graminées dans le monde entier et elles poussent dans presque tous les climats et représentent à elles seules la plus grande source d’allergènes, touchant 1.2M de personnes en Suisse, soit ~20% de la population. Les graminées contrairement à d’autres plantes, pollinisent par l'air et le vent et non par des pollinisateurs animaux. Leur pollinisation n’étant donc pas très précise, les graminées compensent avec une plus grande production de pollen, donnant lieu à des nuages. Une tige de graminée pouvant à elle seule produire en moyenne 7 millions de grains de pollen [3].

Deux espèces de graminées courantes en Europe : Dactylis Glomerata et Poa Trivialis, qui sont des plantes de bord de route et de champs, sont illustrées ci-dessous avec leurs pollens respectifs. On remarque clairement que les plantes se différencient facilement, les grains de pollen sont en revanche presque impossibles à différencier.

Responsive image
Dactylis Glomerata (gauche) et Poa Trivialis (droite)
Crédit photo de gauche à droite : Allergen Science & Consulting, Pallano Altervista, Intech Open, Malta Wild Plants.

L’identification de différents types de graminées par les méthodes manuelles telles que l’échantillonnage et l’analyse au microscope est difficile. Par conséquent, il n’y a donc aucune alerte spécifique fournie par les stations météorologiques.

L’instrument Rapid-E de Plair, en revanche, est capable de clairement identifier les différentes espèces de graminées telles que Dactylis Glomerata et Poa Trivialis, grâce à sa propre technologie brevetée, basée sur l’analyse de l’empreinte de diffusion lumineuse et la spectroscopie de fluorescence avancée. L’instrument de Plair est aussi capable de différencier ces deux espèces de gaminées contre toutes les autres espèces de pollen dans l’air simultanément et en temps réel. La matrice de confusion ci-dessous démontre la capacité de Rapid-E à identifier les deux espèces de graminées Dactylis Glomerata et Poa Trivialis l’une contre l’autre et contre des autres espèces de pollen.

Responsive image
Matrice de confusion: Dactylis Glomerata vs. Poa Trivialis

Ceci est un exemple de deux espèces de graminées communes en Europe, mais d’autres espèces de graminées peuvent être distinguées et suivies instantanément par Rapid-E, avec le même succès d’identification.

Découvrez-en plus à propos de Rapid-E sur ce lien